• Mon ami le rose

      Les projets couture potentiels sont comme autant de bulles collées à la paroi d'une flûte de champagne, tantôt seuls, tantôt par grappe, ils remontent et éclosent, s'imposant pour un temps bref à la surface des choses discernables. C'est ainsi qu'en ouvrant le numéro de mai 2008 de Burda, la robe 111 est venue titiller mes bâtonnets : "c'est encore moi, alors, quand est-ce que tu me refais un peu mieux que dans du tissu d'ameublement synthétique ?"

    Mon ami le rose

      Non, sans blague, trois ans déjà se sont écoulés depuis le dernier billet Burda en date ? C'était cette robe que j'aime toujours autant mais dont le tissu qui s'effiloche si facilement m'a joué quelque tours depuis.

    Mon ami le rose
      Enfin bref, c'est ainsi que j'ai dérogé à la règle du "un projet à la fois", probablement émoustillée par le "je viens de me décider pour la jupe du concours double-fil sans savoir si j'aurais assez de temps pour faire ce que je veux, et si je lançais autre chose en parallèle au cas où je m'ennuie ?" Toujours est-il que les deux vêtements ont franchi la ligne d'arrivée en même temps.

    Mon ami le rose

      J'ai sacrifié un présssieux coupon de lainage fin couleur pourpre à carreaux discrets, une sacré-couponnerie me semble-t-il, couvée depuis 3 ans. Sa mollesse convient parfaitement au modèle.

    Mon ami le rose

      Doublure corps et manches en soie/coton bigoût vert/bleu parce que c'est tout ce qu'il y a en stock et qu'il faut finir les petits coupons.

    Mon ami le rose
      Vu l'allure des réalisations postées sur le site russe, je craignais un effet Frida sur la poitrine ; j'ai donc décalé de 2,5cm vers le bas les deux liens de taille, et légèrement abaissé la coulisse sous la poitrine vu que je fais un bonnet C (ça finalement je regrette un peu). J'ai gardé les plis creux des épaules, mais ai transformé ceux du bas des manches en fronces réparties principalement sur l'extérieur du bras. La stabilisation de l'encolure a été impérative à sa réussite.

    Mon ami le rose

    Le modèle rend la carrure assez imposante.

    Mon ami le rose

      Je n'ai plus rien à dire après cette photo si ce n'est qu'elle déjà été bien portée, y compris à #letravail ! Comme je ne l'apprécie pas qu'en couleur, je m'en vais donc dire deux mots sur des roses qui m'ont plu dernièrement en parfumerie ; puisque j'évoquais le champagne en ouverture, commençons par Dom Rosa, un résumé des enchantements de l'île du plaisir que je recommanderais comme substitut à toutes les femmes enceintes, surtout pendant la période des fêtes. Le Cri de la lumière, s'est également distingué comme représentant de la quintessence du chypré de dame. Quant au sombre Nevermore, un coup de coeur que je me suis offert cet été après test sur échantillon, je suis tout de même un peu déçue : il sent vraiment trop l'église et pas assez le tonneau (c'est officiel, j'aime les parfums qui sentent la vinasse) pour avoir envie de le porter autrement qu'occasionnellement. A défaut de pourvoir être étalée sur les meubles en bois brut,  Rose de nuit est toujours parfaite pour parfumer des bougies d'intérieur du genre cadeau de Noël fait main. Et vousse, auriez-vous de charmantes roses à me présenter ?

    Mon ami le rose

      Là dessus, je vous laisse pour retourner au grand chantier de décembre : faire passer les expressions "cape confortable", "cape classieuse" et "cape portée" de l'oxymore à la réalité. Sacré programme, mais les 2 premières toiles sont tellement encourageantes que je vais déjà pouvoir passer à la version finale. Reste à trouver le lainage et la doublure adéquats.


  • Commentaires

    1
    Marie-Anne
    Mercredi 5 Décembre 2018 à 17:12
    Comment dire... sur le site russe cette petite robe faisait un peu femme enceinte mais tu as évité cet écueil. Et cette couleur cardinalesque te va décidément à merveille !
    2
    Liseli
    Mercredi 5 Décembre 2018 à 17:32

    Le jour où tu te lasses de cette robe, préviens-moi avant de la mettre au container à vêtement! Enfin, peut-être que tu loues tes patrons pré-décalqués...? Hormis le haut des manches qui est un peu trop bouffant à mon goût, cette robe est un combo parfait, poches comprises!

    Je remarque que la solution d'abaisser le lien sous-poitrine fonctionne autant sur ce modèle que sur Aubépine et je le garderai en tête pour tout vêtement futur avec taille empire mal assumée.

    Concernant les roses, je ne suis pas spécialiste du domaine. Moi mon coup de coeur, c'est Egoïste, parfum mixte qui s'est fait cataloguer mâle après relooking. Je trouve qu'il sent le chausson aux pommes mais la moitié de ma famille trouve qu'il sent le diesel (l'autre moitié étant d'accord avec moi). Diesel ou vinasse, je ne suis sûre de ce qui est le plus flatteur... Sans en connaître l'odeur, le Cri de la lumière est très évocateur et j'irai très volontiers le renifler à l'occasion, il est tout indiqué dans le cadre de mon métier.

    Si jamais je tombes sur une autre piste de rose ambrée à mon prochain passage en zone odorante, je te tiendrai au courant. En tout cas ce qui est certain c'est que dans mon cas, je n'achète pas de parfum sans avoir pu m'en mettre sur la peau ET être sortie du magasin. J'ai le nez trop sensible pour me risquer à choper un mal de crâne pour cause de parfum mal interprété dans les vapeurs du magasin (oui, je fais ma compliquée).

    Je me réjouis de voir le résultat de la cape, même si je continue à préférer les capes-avec-manches tels qu'un certain manteau que je ne nommerai pas ;-)

      • Mercredi 5 Décembre 2018 à 20:52

        Le jour où je me lasse de cette coupe, je récupère le tissu :-D mais je peux te prêter le Burda si tu veux.
        Je valide pour les manches avec lesquelles je ne suis pas en accord à 100%.
        Jamais senti Egoïste, mais la description est vendeuse. Si en plus il sent le carburant (j'aime bien), ça mérite un snif.

      • Liseli
        Jeudi 6 Décembre 2018 à 10:38

        J'ai dormi dessus et je me dis que je vais peut-être faire plus simple: prendre le patron déjà amplement approuvé et décalqué d'Aubépine, dont le décolleté est un poil moins échancré sur les épaules et les manches sont approuvées.

        Suffit juste de rajouter des poches de ce genre. Et peut-être modifier la largeur de la coulisse aussi mais ça, c'est dans mes cordes. Y'a plus qu'à.

        Pour Egoïste, j'ai découvert le clip publicitaire après avoir reçu un échantillon gratuit et ça vaut le détour!

    3
    corinne
    Mercredi 5 Décembre 2018 à 18:14

    quel beau décolleté! bravo

      • Mercredi 5 Décembre 2018 à 20:53

        C'est Burda qui l'a fait, je n'ai rien modifié. Il est même un peu trop large pour certains soutien-gorge.

    4
    Jeudi 6 Décembre 2018 à 12:13

    Au risque de faire tache, je me permets de regretter un peu le grand volume des poches. Pour le reste, je trouve cette robe très seyante. Je ne peux te proposer aucun parfum de rose inédit (soit dit en passant, j'adooore les parfums à la rose), mais je voudrais ajouter que j'ai beaucoup apprécié ta façon de réinterpréter le joyeux bazar créatif qui règne dans mon cerveau de Serial Piqueuse. Sûr que la métaphore des bulles de champagne est nettement plus classe ! Bravo.

      • Vendredi 7 Décembre 2018 à 10:53

        Je pense voir ce que tu veux dire : ces poches, on dirait Caroline Ingalls qui aurait balancé ses vieilles capelines sur une toile autocollante.

    5
    Marie
    Jeudi 6 Décembre 2018 à 12:27

    Toujours en admiration devant tes compétences langagières en Burda, le taux de portage étant un bon indice de réussite de la robe :) Le tissu est vraiment magnifique !

    Le parfum que je portais depuis une dizaine d'années étant devenu difficile à trouver ('Stella' de Stella McCartney, un jardin anglais mis en flacon, sniiif), j'ai dû me mettre en quête d'un remplaçant. J'ai trouvé l'Eau de Protection d’État Libre d'Orange. Si j'avais lu la description avant de le sentir (patchouli + création par une actrice, aussi chouette soit-elle = ugh), j'aurais passé mon chemin. C'est un peu difficile à expliquer mais il correspond très bien à son nom, l'accord avec la rose donne quelque chose de réconfortant et revigorant, épicé sans donner la nausée. J'aimerais bien sentir l'Eau triple Rose de Damas de l'Officine Universelle Buly...

      • Vendredi 7 Décembre 2018 à 11:03

        Merci de ta participation, je dois avoir un échantillon de Jasmin et cigarette qui traîne quelque part mais à part ça je ne connais pas trop Etat libre d'Orange ; j'irai sentir le tien si j'en ai l'occasion !

    6
    Maritrez
    Vendredi 7 Décembre 2018 à 10:32
    Maritrez

    La robe est très réussie, les manches a elles seules me ravissent, la bonne longueur, juste ce qu'il faut de volume, j'aimerais les voir sur une robe très stricte en apparence où tout le sexy exploserait sur les bras !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :